MOFFI MOBILITY TOUR #5

L’autodiscipline du télétravailleur en home office.

Un Shaolin Nomad, devenir tu dois.

Travailler depuis chez soi, que ce soit en salarié ou en indépendant, apporte une grande liberté. Mais un grand pouvoir implique de grandes responsabilités qu’il peut s’avérer difficile à gérer, surtout si l’on a été dans un cadre de travail traditionnel depuis une longue durée. Pratiquant depuis des années le télétravail en home office, votre reporter/programmeur/ninja préféré est tombé dans tous les pièges et a cédé à toutes les tentations les plus sournoises par le passé. Fort aujourd’hui d’une autodiscipline de fer digne d’un moine Shaolin, il vous livre ici 4 conseils à appliquer qui vous éviterons de transformer cette opportunité en échec.

Des horaires fixes, adopter tu dois.

Que l’on travaille à la maison ou au bureau, il n’y a toujours que 24 heures dans une journée. Il est important d’intégrer une routine journalière si vous voulez éviter de finir votre dernier dossier le soir ou même la nuit. Réveillez-vous à heure fixe, de préférence à la même que si vous alliez au bureau, ainsi vous pourrez profiter du temps de transport autrefois perdu pour vous préparer au mieux à votre journée. Du sport, un festin en guise de petit déjeuner, le dernier épisode de Game of Thrones, chacun trouvera à remplir ce temps supplémentaire. Mangez à heure fixe en prenant au minimum 60 minutes, une vraie pause le midi est indispensable pour repartir de bon pied l’après midi et souffler. Créez votre emploi du temps sur les même plages horaires que vos collègues, ainsi vous resterez disponibles pour eux et vis versa à tout moment, travail à distance doit rester conciliable avec travail en équipe !

Un espace de travail dédié, créer tu dois.

Un espace dédié à votre travail à la maison est indispensable. Travailler depuis votre canapé, votre chaise de cuisine ou même pire votre lit (ne me jugez pas) est l’assurance d’une journée désorganisée et soumise à toutes les tentations les plus dis productives. X-Box, frigo, télévision, la liste est longue et elle vient s’ajouter à l’offre infinie de distractions sur internet qui nous tend déjà les bras à chaque instant. Un espace dédié vous offrira un cadre où vous vous sentirez immédiatement au travail et concentré, l’idéal étant, si vous disposez d’un logement suffisamment grand, d’aménager un vrai bureau. Cela vous permettra également une importante séparation entre vie professionnelle et vie privée, vous devez savoir quand vous êtes au travail et quand vous êtes en temps libre, auquel cas vous vous exposer à un dangereux mélange qui n’est bon pour aucun des deux. 

De chez toi, sortir tu dois.

Le travail à la maison c’est formidable et épanouissant, mais nous avons besoin de relations sociales pour notre équilibre. Alors certes Tinder offre de nombreuses possibilités, mais si vous êtes nouvellement télétravailleur en home office, il est bon de garder une à deux journées au bureau avec vos collègues, cela évitera un changement trop radical. Par la suite, si les résultats sont positifs, vous pourrez envisager un télétravail total mais dans tous les cas vous devrez retourner au bureau de temps en temps afin de garder un contact réel avec votre équipe pour ne pas devenir un simple intervenant extérieur, ce qui nuirait beaucoup à vos possibilités d’évolution dans votre entreprise. Se rendre une journée par semaine dans un espace de coworking est aussi un excellent moyen de garder un contact avec le monde professionnel extérieur si votre équipe se trouve à trop grande distance.

Des objectifs datés, fixer tu dois.

Si l’on manque de rigueur, le télétravail peut provoquer un regain de procrastination ou une chute brutale de la productivité, ce piège est réel et c’est le principal danger du télétravailleur. Pour se vacciner contre ce vilain mal il est important de suivre un carnet de bord avec des objectifs très précis. Pour cela, fixez-vous des tâches à la journée ou à la semaine, jamais au mois car c’est une durée trop longue et un retard peut s’avérer irrattrapable. Écrivez noir sur blanc vos objectifs dans votre agenda ou votre carnet de bord afin de savoir exactement où vous en êtes. Si vous manquez de rigueur, vous pouvez aussi les exposez à vos collègues en début de journée ou de semaine afin de vous forcer à tenir vos délais pour ne pas passer pour le vilain petit canard à la fin de cette durée. 

C’est désormais à vous de jouer pour vous fixer vos propres règles d’autodiscipline qui vous feront passer du statut de jeune apprenti à celui de Maître Shaolin du home office.

À bientôt, The world is an open office…

Chaque semaine, retrouvez des éditos, des visites de lieux, les dernières tendances en matière de mobilité au travail et des interviews à travers notre vaste monde.


THOMAS GOUVRILLON  Programmeur full stack, globetrotteur, rédacteur web et empêcheur de tourner en rond.