MOFFI MOBILITY TOUR #3

Visite du 1er Coliving du Canada : le Nomad Coliving de Montréal

@source : Facebook Nomad Coliving

Le Coliving… Kezako ?…

Plus qu’un phénomène de mode, le Coliving est devenu un mode de vie pour certains travailleurs mobiles, mais qu’est-ce encore que ce nouvel anglicisme tout droit sorti notre novlangue startup ? Intéressant mélange entre colocation et coworking, le coliving réinvente les règles de l’espace de travail et de l’espace de vie pour les fusionner et ainsi proposer à ses habitants un lieu pour vivre, dormir, manger, travailler et réseauter. Déjà très populaire aux États Unis, vous en trouvez beaucoup en Californie et à New York, les deux places fortes de l’économie digitale américaine, ainsi qu’en Asie du Sud Est, destination privilégiée des digital nomads instagrameurs. Le premier Coliving du Canada, Nomad Coliving, est basé à Montréal, Maria Kinoshita nous en ouvre les portes…

Maria… La Proprio…

@source : Facebook Nomad Coliving

Dirigeante d’une entreprise de formation en ligne « Octo D » où chacun travaille à distance, Maria voyage beaucoup tout au long de l’année. Durant ses multiples trajets elle a tout essayé en matière de logement : Airbnb, hôtels, auberges de jeunesse, rien ne lui convenait réellement. Les connexions internet dans les hôtels laissent à désirer, les auberges de jeunesse sont des repères à fêtards et les Airbnb correspondent souvent encore moins à leur photo qu’un date Tinder. Elle s’est donc laissé séduire par le Coliving. Elle l’a testé aux États Unis, en Europe et en Asie. L’expérience lui ayant plu, elle a donc décidé d’importer le concept à Montréal, et c’est tout naturellement que cette entrepreneuse de 37 ans qui ne tient pas en place se retrouve à diriger le premier coliving du Canada.

Le projet… « Tour de Babel » 2.0…

@source : Facebook Nomad Coliving

Nomad Coliving a vu le jour il y a deux ans dans le Gay Village, célèbre quartier de la métropole montréalaise pour sa vie nocturne, ses nombreux restaurants, son coté sécuritaire, et sa centralité. Malgré ses deux années d’existence le projet n’est pas encore totalement finalisé et les seuls personnes à profiter des lieux pour le moment sont des membres fondateurs de la structure. La moitié de la maison est donc encore un joyeux bazar en chantier mais dans l’autre moitié vous trouvez une cuisine avec café, un salon isolé, un espace de travail commun, une salle de call, des chambres et des salles de bains, de quoi satisfaire largement les quelques sympathiques personnes présentes lors de ma visite qui travaillaient studieusement. Une fois par semaine environ l’espace de coworking est ouvert pour les non résidents dans la limites de 10 places.

Le futur… »Le monde de demain »…

@source : Facebook Nomad Coliving

Prochainement ouvert au public dès la fin des travaux, l’espace proposera 17 chambres, 8 chambres pour des locaux, 8 pour des nomades et 1 gratuite pour un travailleur ou un entrepreneur réfugié, l’espace se veut également social. Pour une chambre fermée avec ou sans salle de bain privée il vous en coutera entre 800 et 1200 $CA par mois (entre 550 et 800 euros environ), au vu du marché des logements et des espaces de coworking à Montréal c’est tout à fait raisonnable. L’espace n’accueillera que des travailleurs mobiles et aucun touriste traditionnel, l’esprit de communauté est très important au sein d’un coliving. Pionnier du phénomène au Canada, Nomad Coliving est promis à un grand avenir de par sa situation géographique et ses nombreux services, nul doute que d’autres suivront très prochainement leur exemple à Montréal, au Canada et de par le monde.

@source : Facebook Nomad Coliving

À bientôt, The world is an open office…

Chaque semaine, retrouvez des éditos, des visites de lieux, les dernières tendances en matière de mobilité au travail et des interviews à travers notre vaste monde.


THOMAS GOUVRILLON  Programmeur full stack, globetrotteur, rédacteur web et empêcheur de tourner en rond.