MOFFI MOBILITY TOUR #10

Négocier le télétravail avec votre patron

Avis aux amateurs, une nouvelle façon de travailler déferle dans les entreprises partout dans le monde. Et oui, depuis quelques temps on entend de plus en plus parler de télétravail, chaque jour apportant son lot de nouveaux convertis. Pour ceux et celles qui souhaitent s’embarquer dans l’aventure et revêtir la casquette du travailleur nomade, il est essentiel d’éviter quelques pièges.

Votre employeur pourrait avoir en tête la caricature de l’employé avachi dans son lit, un oeil sur son écran d’ordinateur mais l’attention définitivement portée vers autre chose, par exemple la fin l’une ultime saison de Game of Thrones.

Dès lors, il est essentiel d’adopter une stratégie efficace pour convaincre son employeur de céder lui aussi aux sirènes chantantes du télétravail.
Votre reporter préféré vous propose d’aborder la question en soulignant trois points fondamentaux.

Il est fondamental que votre employeur saisisse bien les raisons qui vous poussent à vous convertir en télétravailleur. Soyez honnête et clair, expliquez lui les motifs qui rendent cette pratique enthousiasmante pour vous. Les études le prouvent, l’efficacité du travail s’accroît par la réduction du temps perdu dans la journée. C’est l’occasion de transformer le poids et le stress de la préparation du déjeuner puis du transport quotidien en autant d’énergie et de temps sera mieux réinvesti dans votre travail !

Gagner la confiance d’un employeur, ça prend du temps, alors que la perdre se fait en un clin d’oeil. Alors prenez le temps d’établir un cadre clair et précis dans lequel vous fournirez toutes les preuves d’une démarche sérieuse qui est le résultat d’une réflexion poussée : temps de travail journalier, moments où l’on reste joignable pour des réunions, compte-rendus hebdomadaires ou mensuels, etc. Bref, soyez transparent !

Démontrez à votre employeur que vous avez pensé à tout ! Ce n’est pas parce que vous n’allez pas travailler au bureau que toutes vos bonnes habitudes vont se perdre. Démontrez que vous avez arrangé un espace de travail efficace à la maison. Une pièce rigoureusement dédiée au travail et équipée des outils indispensables génèrera de la confiance dans votre démarche. Être bien organisé est une garantie de rester efficace dans son travail. Sinon, une autre solution préconisée par votre serviteur consiste en l’utilisation d’espace de coworking. De tels lieux mettent le télétravailleur dans les meilleurs dispositions pour rester concentré sur ses tâches de la journée, en plus de favoriser les rencontres inspirantes. Soulignez aussi que l’économie d’un poste de travail dans votre entreprise peut se traduire par des économies concrètes !

Non, un travailleur nomade n’est pas un renégat isolé de son entreprise ! Le télétravailleur reste un membre à part entière de l’équipe même si l’écho de ses blaguent ne résonne plus à la machine à café. Vous avez à votre disposition une palette d’outils incroyables pour assumer vos tâches loin du bureau. Le cloud, par exemple, a changé la donne dans certains secteurs en permettant à différents utilisateurs de travailler sur les mêmes fichiers en direct.

Le travail d’équipe est aujourd’hui rendu très accessible grâce à des outils de communication simples et inspirés comme Slate ou la suite Google, par exemple. L’utilisation de ces nombreux outils garantira votre rendement et votre efficacité hors du bureau. De quoi rassurer et convaincre un employeur de vous laisser franchir le cap !

À bientôt, The world is an open office…

Chaque semaine, retrouvez des éditos, des visites de lieux, les dernières tendances en matière de mobilité au travail et des interviews à travers notre vaste monde.


THOMAS GOUVRILLON  Programmeur full stack, globetrotteur, rédacteur web et empêcheur de tourner en rond.