Flex Office Futur of work

Le flex office : pourquoi on y croit ?

Loin d’être une simple mode, le flex office permet aux entreprises de repenser leur organisation et de se poser les bonnes questions. Chez Moffi,on a fait le choix du flex office. Et on y croit. Voilà pourquoi.

Le flex office : un état d’esprit avant tout

Le flex office, pour moi, c’est avant tout un état d’esprit. C’est en effet une organisation de travail et non un bureau pensé différemment. Le flex office mixe plusieurs environnements pour permettre à chaque collaborateur d’avoir l’espace de travail le plus adapté à sa situation à un instant T. C’est être conscient que nous n’avons pas besoin d’un endroit précis pour travailler. Les locaux d’une société peuvent donc être aménagés pour favoriser le flex office avec un open-space plaisant (pas comme ceux des années 90), des box pour téléphoner, une salle de créativité, des bureaux fermés… Mais, je le répète, ce n’est pas un bâtiment qui est flex office, c’est vraiment l’organisation de l’entreprise. Cela nécessite alors un accompagnement du management, mais aussi une réflexion autour des outils proposés : on oublie les ordinateurs fixes, on équipe ses collaborateurs de portables ; on s’assure que la connexion wi-fi est excellente dans tous les espaces qu’on offre ; on travaille davantage sur le cloud et pas avec un serveur central ; on limite le papier etc. Il y a toute une approche à revoir.

Chez Moffi, nous avons choisi de fonctionner de cette façon et nous voyons tous les jours les bénéfices, chez nous, mais aussi dans les entreprises qui ont opté pour ce modèle d’organisation. 

Il facilite la digitalisation de l’entreprise

Le fait de repenser les espaces, de travailler depuis n’importe quel endroit aide l’entreprise à se transformer depuis l’intérieur ; à avoir une orientation beaucoup plus digitale. Car passer en flex office c’est s’appuyer sur des outils dématérialisés. Peu à peu, tout le monde adopte de nouveaux reflexes, davantage digitaux.

Il donne confiance aux collaborateurs

Etre dans un management hiérarchique et mettre en place le flex office, c’est impensable. Contrôler les collaborateurs ne sert à rien, c’est contre-productif, selon moi. Qu’ils travaillent depuis chez eux, un hôtel, une cafeteria, ou les bureaux d’un client, peu importe. Le présentéisme n’est pas un gage de qualité ni d’efficacité de travail. Une personne peut être aussi productive qu’une autre en travaillant quatre heures par jour ! J’ai toujours été convaincu que l’on gagne plus à faire confiance en l’Homme qu’à être dans le contrôle permanent. Choisir le modèle du flex office, c’est donc choisir de faire confiance à ses collaborateurs. Ce qui leur procure en général un grand sentiment de liberté et donc de motivation.

Il ouvre la créativité

Quand on travaille en mode projet, il y a des temps de réflexion individuels. Et le flex office permet alors aux collaborateurs de choisir l’espace de travail qui leur convient le plus pour réfléchir, trouver de nouvelles idées, apporter de nouveaux concepts….

"Les 4 piliers du travail flexible"

« Les 4 piliers du travail flexible »

A votre avis : vous êtes plus créatif quand il y a du bruit, dans un open space, avec votre boss à côté ou quand vous êtes dans l’environnement que vous avez choisi ?

Il permet une meilleure communication

Quand on doit travailler ensemble, on est obligés de communiquer. On doit faire des points sur des projets, échanger, savoir où chacun en est. Résultat : on a choisi différents supports pour communiquer (Slack, Trello, Google Drive) qui sont super efficace. Il y a une vraie liberté d’expression aussi bien sur le sens de notre boite que sur nos tâches par exemple. Je pense qu’on a mis en place une bien meilleure communication en étant en flex office que si on avait été dans une organisation plus traditionnelle.
Les outils comme Slack permettent aussi d’éviter une communication descendante. Tous les collaborateurs s’expriment, créent des chaines de discussion… Ils sont moteurs.

Il permet d’attirer les talents

On connaît la difficulté des entreprises à recruter des millenials. Et pour cause ! Ils bousculent les codes.

Enjeux du Future Of Work 2020

Le salaire ne suffit plus. Ils sont en quête de sens, ils ont besoin de flexibilité, de liberté. Le flex office est le modèle d’organisation qui convient parfaitement à cette génération. C’est donc un bon moyen d’attirer les talents et d’accompagner le Future Of Work. Et donc de travailler sa marque employeur. C’est d’ailleurs en partie ce qui a séduit nos collaborateurs.

Il aide au développement d’une entreprise

Le choix du flex office peut être aussi économique. Aujourd’hui, le monde bouge sans cesse, beaucoup d’éléments que l’on ne maitrise pas interviennent… Nous avons plus que jamais besoin de flexibilité. Or l’immobilier peut être un poids important dans une entreprise. Imaginez une société qui connaît des moments de croissance puis de décroissance. Cela nécessite une gestion patrimoniale des locaux : fermer un étage de bureaux désormais vides, trouver à les sous-louer, ou à l’inverse refuser d’embaucher de nouvelles personnes car les bureaux sont pleins ! Résultat : on se focalise sur la gestion patrimoniale et non plus sur notre métier. On réalise des choix stratégiques qui ne sont plus les meilleurs. Et si le bâtiment devient un frein c’est pénalisant pour la boite.

Vous l’aurez compris, pour nous, le flex office, c’est vraiment un état d’esprit, qui permet d’ouvrir de nouvelles possibilités, de mieux travailler avec nos équipes et de véhiculer nos convictions profondes qui résident dans la confiance et la liberté de chacun. Et vous, vous vous y mettez quand ?